Tagué: air Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Bernard Jean 21 h 45 mi le 22 January 2011 Permalien | Réponse
    Tags : air, Leonard Orr, re, , , ,   

    Leonard Orr : « Respirer en conscience débloque le corps » 


    Origine du texte>> ICI

    Basé sur une respiration amplifiée et consciente, le rebirthing – ou rebirth – reste, plus de quarante ans après sa création, une technique auréolée de mystère. Leonard Orr, son inventeur, se livre très rarement aux médias. Il a accepté de répondre aux questions de Psychologies.

    Psychologies : Quelle est l’origine du rebirthing ?

    Leonard Orr : Il faut d’abord que vous sachiez que j’ai un parcours très atypique : je suis né dans une petite ferme de l’Etat de New York et, après mes études, j’ai été successivement agent commercial, éducateur social, consultant d’affaires et formateur pour les travailleurs indépendants. Mais j’avais été attiré par la spiritualité dès mon adolescence, notamment par les yogis et leurs techniques de respiration qui, disent-ils, permettent d’accéder à l’immortalité.
    Au début des années 1960, j’ai commencé à faire des expériences… dans ma baignoire ! Pour moi, c’était là une excellente méthode pour atteindre un état de relaxation profonde et laisser mon esprit vagabonder. J’ai alors remarqué que si l’on reste assez longtemps dans l’eau, il commence à se passer des choses extraordinaires.

    Assez longtemps… C’est-à-dire ?

    Lorsque vous prenez un bain, et même si vous vous y sentez très bien, il arrive toujours un moment où vous ressentez l’envie d’en sortir. Eh bien, à partir de ce moment-là, restez-y une heure de plus… Votre corps se détend alors réellement et votre esprit se relâche. Il dépasse ses limites habituelles, et vous commencez à voir des images très précises, comme dans un rêve éveillé, ou à avoir des sensations physiques et émotionnelles très fortes.
    J’ai ainsi retrouvé des souvenirs de ma petite enfance, des choses difficiles que je n’avais pas comprises. Cette prise de conscience a provoqué en moi un incroyable processus de transformation. Voilà pourquoi je l’ai appelé rebirthing (« renaissance »). J’ai alors voulu partager cette découverte avec les autres, et j’ai commencé à faire des « régressions » dans l’eau avec des amis. Cela a donné la première version du rebirthing.
    Nous utilisions de grandes baignoires californiennes, avec deux personnes par baignoire. La première était allongée et complètement immergée. Elle avait un tuba qui lui permettait de respirer avec la technique que je lui avais enseignée. La seconde soutenait le corps de la première pour simuler un état d’apesanteur. Cette technique a rencontré un succès énorme. Tous ceux qui l’ont testée disaient qu’ils venaient de vivre l’expérience de transformation la plus puissante de leur vie.

    Pourtant, le rebirthing ne se pratique plus dans l’eau…

    Non, sauf pour quelques professionnels qui utilisent encore cette technique. Après avoir fait travailler des centaines de personnes, je me suis posé un certain nombre de questions : de combien de séances a-t-on besoin pour obtenir un résultat ? Combien de temps faut-il pour apprendre la technique de respiration et être capable de respirer naturellement ?
    Mon idée, c’était de pouvoir rendre les gens autonomes, pour qu’ils puissent pratiquer seuls la respiration. L’autonomie était un principe fort qui émergeait des thérapies brèves, alors naissantes, et qui s’opposait vraiment à la pratique psychanalytique… J’ai ensuite compris que la clé de ce travail, c’était le rythme de la respiration, non le fait d’être dans l’eau.
    En faisant des essais sans baignoire, j’ai remarqué qu’il était plus facile d’intégrer une expérience au sec, parce que notre quotidien se passe en général sur la terre ferme… J’ai donc modifié le déroulement des séances, et j’ai lancé officiellement le rebirthing.

    Publicités
     
  • Bernard Jean 19 h 45 mi le 15 January 2011 Permalien | Réponse
    Tags : air, , ,   

    Pour libérer les émotions bloquées du passé 


    Ne pas oublier que 70% du système de désintoxication de notre organisme dépend en fait de la respiration, que seulement 3% des déchets sont éliminés par les selles, 7% par l’urine, et 20% est filtré par la peau.

    Pour découvrir et expérimenter le « Rebirth » dans la région de Québec, chez vous à domicile, me contacter, (prévoir un temps minimum de 3 heures) :

    Courriel : oseretresoi@me.com

    Cette méthode développée par Leonard Orr en Californie a été utilisée par des millions de personnes dans le monde depuis 1970. Les résultats sont surprenants. Le principe est très simple.

    S’aimer plus, mettre de la Joie, exprimer, partager, faire confiance.

    À votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

    0

    Bernard Jean

    0

     
  • Bernard Jean 18 h 28 mi le 15 October 2010 Permalien | Réponse
    Tags : air,   

    L’importance de la respiration 


    LES PRINCIPES DE RESPIRATION

    Outre la pratique quotidienne de l’art de manger et de boire, le deuxième échange important entre l’homme et son environnement est la respiration. La nourriture fait partie du milieu minéral, végétal ou animal qui entoure l’homme, de son environnement géographique et biologique. L’art d’absorber la nourriture est la façon qu’il a de s’adapter à cet environnement, en tant qu’élément de ce milieu. Boire est une manière d’adaptation, par l’accomplissement de l’unité entre lui-même et le monde liquide, qui est une partie de son environnement extérieur naturel. En s’exerçant à l’art de boire correctement, nous pouvons nous mettre en harmonie avec l’environnement liquide: océans, rivières, pluies, humidité du sol, humidité de l’atmosphère.

    De la même façon, la respiration est l’échange que nous avons avec l’environnement atmosphérique l’air. De même qu’une façon correcte de boire et de manger est essentielle à notre développement physique, mental et spirituel, l’art de respirer réalise, avec le plus grand succès, notre adaptation harmonieuse au milieu atmosphérique, en tant que partie de ce milieu. Une bonne façon de respirer est aussi essentielle à notre santé et notre bonheur qu’à notre conscience et notre compréhension universelles.

    Respirer est la manifestation de la fonction d’expansion centrifuge yin et de la fonction de contraction centripète yang, pratiquées alternativement en mouvements harmonieux, surtout à travers nos organes respiratoires. Cependant, il n ‘y a pas seulement les organes respiratoires tels que les cavités nasales, la bouche et les poumons qui soient étroitement liés à la respiration, mais aussi le système circulatoire et ses fonctions. Le système nerveux qui comprend les réactions nerveuses autonomes et les fonctions du cerveau, est lui aussi relié à la respiration.

    D’une manière générale, le fonctionnement de ces systèmes et organes active la respiration, et à son tour le mouvement respiratoire accélère le fonctionnement de ces organes et systèmes. D’autres part, leur fonctionnement lent et inactif amène une respiration lente et passive; de même qu’une respiration lente et modérée conduit, à son tour, à leur lenteur et leur inactivité. Par conséquent, notre contrôle de la respiration, le volume d’air inspiré et expiré, la durée de l’inspiration et de l’expiration ainsi que le rythme respiratoire ont des effets divers sur les systèmes et fonctions digestifs, circulatoires, nerveux et excrétoires. Cela influence ainsi, d’une façon directe et indirecte, notre condition psychologique et spirituelle, en changeant la variété, le volume, la direction et la dimension de l’image et de la pensée.

    Origine du texte >>> ICI

     
  • Bernard Jean 12 h 04 mi le 29 July 2010 Permalien | Réponse
    Tags : air, , , , , ,   

    L’air, la respiration, les émotions 


    Pour expérimenter la puissance de la respiration dans la ville de Québec à domicile >> ICI. Première séance gratuite.

    Pour information : oseretresoi@me.com

    Air pur

    L’air pur est un élément essentiel à la vie sur toute notre planète. L’air pur est constitué d’un cinquième d’oxygène et de quatre cinquièmes d’azote; quelques autres éléments en font aussi partie comme les gaz suivants : l’argon, le xénon, l’hélium, le néon, le krypton, l’oxygène de carbone et de la vapeur d’eau.

    L’analyse chimique ne permet pas de déceler toutes les substances énergétiques qui y sont contenues. C’est en collaboration avec l’oxygène que se déroule tous les processus vitaux.

    La respiration

    La respiration commence à la naissance et se termine avec le dernier soupir. L’être humain est ce qu’il mange, ce qu’il assimile, ce qu’il pense mais aussi ce qu’il respire. L’air fortifie, régénère et reconstitue l’organisme. C’est une nourriture indispensable aux muscles, aux cellules, aux nerfs, au cerveau et au sang.

    Un adulte respire en moyenne une quinzaine de fois à la minute ce qui représente environ 26 000 fois par jour et s’il cesse de respirer plus de cinq minutes, il meurt. Il peut brasser et absorber jusqu’à 500 litres d’oxygène pendant vingt-quatre heures. Ces chiffres nous donnent une idée de l’importance d’une bonne respiration. C’est par la respiration que l’organisme se débarrasse d’une grande partie de ses déchets, soit environ 70 %.

    L’oxygène est absorbé par le sang et nourrit les cellules. Les déchets du métabolisme cellulaire et l’acide carbonique prennent le circuit veineux pour retourner vers cette sorte d’usine que sont les poumons. L’appareil respiratoire agit comme le grand régulateur de l’organisme. Tout le fonctionnement du corps est relié à lui.

    Respiration et émotions

    Une mauvaise habitude respiratoire acquise à la naissance fait qu’on respire trop rapidement pour garder notre réserve d’air. Or, plus le rythme respiratoire est rapide, plus il y a de tensions, plus il est lent, le calme est présent. La respiration joue un rôle dans le degré d’acidité du sang (pH). Une sous-respiration acidifie le sang, l’hypothalamus est ainsi bloqué et enregistre beaucoup plus de stress. Le manque d’air amplifie l’angoisse et l’anxiété. Au contraire une sur-respiration alcalinise le sang et l’hypothalamus peut ainsi libérer ses tensions.

    On doit donc bien oxygéner les cellules nerveuses pour améliorer la capacité d’attention, de jugement, de compréhension. Cette bonne oxygénation permet de mieux se sentir et d’être plus sûr de soi.

    Selon le docteur Tissié, spécialiste en rééducation respiratoire, libérer les poumons c’est aussi libérer le cerveau.

    Ce n’est pas tout de respirer, il faut bien le faire. Une mauvaise respiration entraîne la maladie et une bonne amène la santé.

    Une bonne respiration

    La respiration abdominale est la façon naturelle de respirer. En redressant la cage thoracique lors de la respiration, le cœur et les poumons deviennent plus efficaces et permettent une meilleure purification du sang, l’élimination du gaz carbonique, l’oxygénation du sang et des cellules. La circulation est activée, ainsi que toutes les fonctions nutritives du corps.

    Un diaphragme puissant et une respiration ample contribuent à :

    masser le cœur qui fait une pression sur le foie pour ainsi en activer la circulation sanguine et la sécrétion biliaire ;

    activer la circulation au niveau de tous les organes abdominaux pour faciliter la digestion et l’assimilation ;

    favoriser la profondeur du sommeil ;

    améliorer la qualité des globules rouges ;

    améliorer le fonctionnement des glandes endocrines parce que à l’état normal, l’activité sécrétrice d’une glande est proportionnelle à la teneur du sang en oxygène. Cela est particulièrement vrai pour la thyroïde qui a une grande influence sur le psychique et le physiologique.

    rendre de grands services dans les cas suivants: chez la femme enceinte, pour le travail intellectuel ou physique ou tout simplement aérer le cerveau, etc.

    Les effets d’une bonne respiration seront avantageux spécialement dans les cas suivants :

    troubles de croissance, bronchite, pneumonie, asthme, déprime, neurasthénie, affection pulmonaire, troubles cardiaques, asymétrie thoracique, paresse scolaire, timidité, phobies, etc.

    Selon Lavoisier un individu au repos consomme 24 litres d’oxygène à l’heure, tandis qu’au travail, il peut en consommer jusqu’à 252 litres.

    Alors pour bien respirer, il faut s’activer, inspirer et expirer par le nez et développer au maximum les poumons.

    Bon air

    Ce n’est pas tout de bien respirer, l’air doit être  » nutritif  » et le moins pollué possible. Aérer quotidiennement la maison, tout particulièrement pendant l’hiver. La nuit, selon la saison, garder les fenêtres des chambres ouvertes ou entrouvertes, car, une chambre mal aérée est à l’origine de l’accumulation de gaz carbonique et le dormeur l’inspire. Un manque d’oxygène peut aussi affecter certaines fonctions du corps qui agissent durant la nuit. L’assimilation de divers nutriments peut être réduite si le corps manque d’air frais.

    La respiration est importante pour plusieurs fonctions du corps, il faut apprendre à bien respirer et s’accorder le plus souvent possible une bonne qualité d’air. Quitter régulièrement le centre ville pour respirer l’air de la mer ou de la montagne. L’atteinte de l’équilibre physiologique et émotionnel en est facilité.

    Le bain d’air

    Le bain d’air consiste à laisser respirer la peau nue. Une tenue vestimentaire appropriée est de rigueur, une robe ample en tissus naturel ou en costume « d’Adam ». Il stimule la circulation du sang. Le taux d’hémoglobine du sang augmente de 85 % pendant le bain d’air tandis qu’il augmente que de seulement de 45 % lors d’un bain d’eau. Une bonne aération permet aussi une meilleure évacuation d’aérosols naturels de la peau, une meilleure réception de la chaleur et de la lumière du soleil, une adaptabilité plus facile du corps aux différentes températures.

    Les personnes dévitalisées devront agir avec progression.

    La respiration et l’air pur sont indissociables de la vie. Il est donc essentiel d’en tenir compte dans un processus de retour ou du maintient de la santé.

    Origine du texte >>> ICI

     
  • Bernard Jean 21 h 28 mi le 19 April 2010 Permalien | Réponse
    Tags : air, , feu, , volcan   

    Eau, terre, feu, air 


    « Prendre soin de Soi, c’est prendre soin de la Terre. Prendre soin de la Terre, c’est prendre soin de Soi »


    Les quatre éléments pour un spectacle grandiose, la puissance de la Terre, la puissance du souffle, la puissance du son.

    Le système financier de l’Islande s’effondre en premier sur cette Île du Nord et comme par hasard la Terre gronde maintenant sur cette petite Île en se permettant au passage de bloquer les avions sur une grande partie de la planète.

    Comment ne pas voir un lien entre les deux, sachant que lorsque cette terre volcanique c’est exprimée fortement par le volcan Laki en 1783 cela a déclenché la révolution française de 1789…

    La nature est en interaction avec la vie des humains, nous sommes tous reliés. Les amérindiens en langue « Lakota » l’expriment clairement :

    O Mitakuye Oyasin : nous sommes tous reliés

    … ne cherche pas dehors ce qui est au-dedans …

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler
%d blogueurs aiment cette page :