Tagué: enfant Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Bernard Jean 15 h 26 mi le 1 October 2010 Permalien | Réponse
    Tags : enfant,   

    Guérir son enfant intérieur* 


    “Tu dois aimer et guérir l’enfant intérieur en toi avec appréciation (admiration), reconnaissance et amour. Béni tes cellules, béni tes organes.

    Chaque matin avant de te lever et chaque nuit avant de t’endormir, touche chaque partie de ton corps, comme tes cheveux, visage, bras, jambes, ventre, poitrine, dos si tu peux l’atteindre. Touche la et dis à ton corps, “Je t’aime.” Fais cela chaque matin et tu auras le meilleur jour de ta vie. Tu n’as pas besoin de la permission de qui que ce soit pour faire ça. Rentre dans ton cœur. Aime chaque sentiment que tu as. Ne te condamne, ni ne te critique toi-même. Essaie quelque chose de différent, fais ce programme. Fais cela pour 42 jours. Cela prend aussi longtemps pour que le changement se produise.”

    Le respirien Mony Vital

    * Enfant intérieur

    Le terme d’enfant intérieur est un terme à l’origine issu de la psychanalyse jungienne, mieux nommée psychologie analytique.
    On le nomme parfois de son nom latin : puer aeternus, mais il connaît en fait de nombreuses dénominations : l’enfant intérieur, le puer aeternus, l’enfant éternel, l’éternel enfant, le fripon divin et même Trickster, chacune de ces dénominations rendant alors raison à l’une de ses caractéristiques.
    La paternité de ce terme est néanmoins attribuée à Carl Gustav Jung.
    Ce terme, chez Carl Gustav Jung, a alors valeur de concept, car il est utilisé dans le cadre de la théorie de la psychologie analytique.
    Pour Carl Gustav Jung, l’enfant intérieur (ou enfant divin) est, dans ce cadre théorique, la part enfantine de l’homme et de la femme. Il s’agit d’un archétype et donc d’une formation de l’inconscient collectif.
    Dans le cadre de la théorie jungienne sur les archétypes, l’enfant intérieur est à une articulation : l’homme y trouvera de son Anima et de son Ombre un peu aussi de Trickster. La femme y trouvera de son Animus, elle aussi de son Ombre et un peu aussi de Trickster.

    Publicités
     
  • Bernard Jean 22 h 41 mi le 30 December 2009 Permalien | Réponse
    Tags : enfant   

    Voir 2010 avec le regard neuf d’un enfant 


     
  • Bernard Jean 8 h 45 mi le 14 December 2009 Permalien | Réponse
    Tags : coaching, colère, , développement personnel, enfant, , méthode, parent, psychologie, , responsabilité, ,   

    psy: comprendre ses 5 besoins relationnels 


    Jacques Salomé, psychosociologue, s’indigne de l’ignorance des gens au sujet de leurs besoins relationnels. Il en existe 5 : se dire, être entendu, être reconnu, être valorisé, rêver.

    Pourquoi faut-il s’en occuper!

    Explications :  Voir la vidéo

     
  • Bernard Jean 21 h 13 mi le 20 November 2009 Permalien | Réponse
    Tags : enfant, ,   

    La Parole au bébé 


    Un nouveau livre de Brigitte Denis

    Le bébé peut-il communiquer ses états d’être et d’âme ? A travers des cas authentiques, l’auteure lève un pan du voile sur la vie préverbale de l’enfant. Loin d’être le mignon petit bébé régi par ses seuls réflexes, l’enfant est présenté comme un être sensible percevant, ressentant, apprenant, communiquant, pensant et vivant une vie intérieure intense… à l’insu de ses parents.

    Ce livre présente ce que le bébé rencontre au seuil de sa vie, de son point de vue personnel, grâce à une approche qui nous permet de donner littéralement la parole au bébé, dès sa naissance. La kinésiologie périnatale nous permet de traduire les maux en mots pour combler les besoins de l’être, pour comprendre les pleurs, les peurs, les petits et grands maux de l‘enfance, un sommeil perturbé ou un problème de développement et pour permettre à la sagesse de l’être de nous préciser son besoin d’accompagnement global précis sur les plans physique, psychologique, émotionnel, relationnel, environnemental, existentiel, énergétique, spirituel ou autre. Par son travail en kinésiologie périnatale, Brigitte Denis sert de « traductrice » de la sagesse et de l’intelligence innée de l’Être, et offre la possibilité à l’enfant en début de vie de prendre la parole pour dire ou, si besoin est, de nommer la cause profonde des petits et grands maux qui l’affligent. L’auteur nous fait part de sa réflexion tirée de son expérience de la vie intime des bébés.

    « Son art ? Elle le définit comme étant celui de « faire parler et d’écouter la sagesse de l’être ». C’est là qu’interviennent tout naturellement sa connaissance et sa sensibilité, deux atouts qui lui permettent de donner la parole au bébé – dans le ventre de sa mère ou déjà né – afin de dépister puis de désamorcer ses éventuels problèmes. Une pratique fascinante et salvatrice qui amène également Brigitte Denis à soulager nombre de grossesses difficiles. » Daniel Meurois-Givaudan

    Site de Brigitte Denis >>

     
    • Lucie telrose 7 h 25 mi le 24 mai 2016 Permalien | Réponse

      Salut, bravo pour votre article très remarquable! Je suis de paris et je suis intéressé par ce sujet. Grâce à votre site que je viens découvrir au hasard d’un surf, je vais en apprendre davantage. Amicalement.

c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler
%d blogueurs aiment cette page :