Tagué: inceste Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Bernard Jean 9 h 00 mi le 5 July 2011 Permalien | Réponse
    Tags : inceste   

    Ma vie en pièces détachées 


    Témoignage inédit sur trois phénomènes méconnus : les souvenirs d’inceste occultés, la compulsion de répétition et l’automutilation.

    MA VIE EN PIÈCES DÉTACHÉES
    Auteure : Maritée
    Parution : 4 novembre 2009
    ISBN : 978-2-9811476-0-8
    342 pages – Format : 15 X 23 cm
    Prix : 24,95$

    Présentation de l’ouvrage

    Maritée, qui croit avoir vécu dans une famille relativement heureuse, voit peu à peu des souvenirs d’enfance remonter à la surface, des souvenirs horrifiants, qui l’obligent à faire un constat stupéfiant : elle a été victime de sévices sexuels sévères dès sa tendre enfance, et ce, par le premier homme de sa vie, celui qu’elle aimait le plus au monde.

    Type nouveau de témoignage sur l’inceste. Ma vie en pièces détachées amène des éléments novateurs, en ce sens que l’auteure expose deux phénomènes extrêmement troublants : la dissociation et l’automutilation. Témoignage original aussi par le fait que l’emphase est mise sur des souvenirs d’inceste qui refont surface des années après les agressions, sujet encore méconnu. Lire la suite…

    http://www.editionsjespoir.com

     
  • Bernard Jean 22 h 18 mi le 3 July 2011 Permalien | Réponse
    Tags : , inceste,   

    Victimes d’inceste : mieux repérer pour mieux protéger 


    1 juillet 2011 | Communiqué de Presse

    Origine du document >>> ICI

    La Haute Autorité de Santé s’engage avec les professionnels de santé pour lutter contre ce fléau occulté

    Près de 2 millions d’adultes pourraient avoir été victimes d’un inceste pendant leur enfance alors que seulement 15 000 nouveaux cas de violences sexuelles sur mineur sont constatés chaque année. Un nombre considérable d’incestes ne seraient ni repérés ni signalés aux autorités en charge de la protection des victimes. Saisie par le Ministère chargé de la Santé, la Haute Autorité de Santé publie aujourd’hui des recommandations pour informer les professionnels de santé sur le repérage des victimes et les guider dans leurs démarches de signalement à la justice.

    Un phénomène occulté par la société

    L’inceste sur mineur serait gravement sous-déclaré. 90% des incestes ne seraient pas signalés à la justice. La gravité des séquelles sur la santé physique (troubles du comportement alimentaire, addictions…), sur le développement psychique (dépression, pulsions suicidaires…) et sur la vie sociale des victimes (peur des autres…) fait de l’inceste un enjeu sanitaire et sociétal majeur.

    Les professionnels de santé doivent jouer un rôle essentiel dans le repérage

    Les professionnels de santé et plus particulièrement les médecins, où qu’ils exercent, sont particulièrement à même de reconnaître les situations à risque et les signes évocateurs d’inceste. Or, une certaine méconnaissance des signes d’appel et des procédures de signalement, l’isolement professionnel et la crainte de poursuites judiciaires (pour dénonciation calomnieuse notamment) peuvent constituer des freins au signalement.

    Des repères et des outils pratiques pour mettre en œuvre la protection du mineur

    Afin d’informer les médecins et de les rassurer sur cette démarche, la Haute Autorité de Santé publie des recommandations professionnelles élaborées par un groupe de travail composé de professionnels de santé et de représentants de victimes, mais aussi d’acteurs de la justice et de la police spécialisés dans la protection des mineurs. Il s’agit d’un ensemble de repères pratiques pour guider les médecins dans leurs démarches de repérage des cas d’inceste et sécuriser l’acte de signalement en précisant notamment les règles de rédaction du formulaire de signalement* destiné à alerter les autorités.

    Ainsi, ce document propose aux professionnels de santé des réponses sur :

      • les situations à risque et les circonstances de repérage ;
      • la conduite de l’examen médical physique et psychique ;
      • la procédure de signalement ;
      • les numéros utiles ;
      • les situations d’urgence.

    * Formulaire de signalement disponible en ligne sur le site du Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) et sur le site de la HAS.


     
  • Bernard Jean 23 h 27 mi le 17 April 2011 Permalien | Réponse
    Tags : , inceste, , , sexualité, ,   

    Bonheur Total – Marie-Paul Ross 


    Suite à ma rencontre récente avec Marie-Paul Ross, je vous suggère la lecture de ses deux livres. Vous pouvez aussi visionner les trois vidéos qui sont sur cette page pour comprendre la démarche et le parcours de cette grande dame.

    Bernard Jean

    Le temps est venu de redonner à l’érotisme ses lettres de noblesse et à la spiritualité son rôle de sagesse. Marie-Paul Ross

    Une grande soeur par Marie Riopel

    La souffrance humaine interpelle Marie-Paul Ross depuis l’enfance. Maintenant dans la soixantaine, son but est encore de soulager ses semblables mais ses méthodes ont changé. Soeur missionnaire de l’Immaculée-Conception, elle est aussi docteure en sexologie clinique. Portrait d’une nonne moderne, attachante et libre.

    Les médias se l’arrachent. Remarquée lors de son passage à Tout le monde en parle, on l’a aussi entendue en entrevue chez Paul Arcand. Elle était de la série Les sept péchés capitaux diffusée à Historia. Ce printemps, soeur Ross a publié Pour une sexualité épanouie (1), un livre fascinant qui explique sa méthode d’intervention globale en sexologie. Comme préambule au premier chapitre, elle écrit: «Le temps est venu de redonner à l’érotisme ses lettres de noblesse et à la spiritualité son rôle de sagesse.» En ces temps de pornographie galopante, le défi semble immense. Pourtant, rien ne l’arrête. Même pas le fait d’être condamnée par certains évêques pour sa façon d’aborder la sexualité, tant avec des laïques qu‘avec des religieux… Lire la suite

    Traverser l’épreuve

    par Marie-Paul Ross M.A., Ph.D.

    «Comment activer notre potentiel de vie»

    Édition FIDES
    De l’auteure du best seller « Pour une sexualité épanouie », voici « Traverser l’épreuve ». À l’aide d’exemples concrets, Marie-Paul Ross montre que, dans toute existence, quelles que soient les épreuves rencontrées, il y a une voie qui permet à la vie et à l’amour de triompher. « Toute personne, écrit-elle, est appelée à affronter des épreuves qui menacent son être même. […] Mais toute personne a la possibilité de saisir le mouvement de résurrection qu’elle porte et est appelée à vivre tout au long de son existence. […] Nous savons bien que trop souvent la mort semble vaincre mais, en me référant à mon expérience clinique, je peux affirmer que le potentiel de vie est plus puissant. Chaque personne a besoin d’activer son potentiel de transformation tout en étant fidèle à son être profond qui est fait pour la vie et l’amour. »

    Pour une sexualité épanouie

    Par Marie-Paul Ross M.A., Ph.D.

    «Un modèle d’intervention global en sexologie: le MIGS»

    Édition FIDES

    Extrait du premier chapitre Mon itinéraire du livre « Pour une sexualité épanouie, Un modèle d’intervention globale en sexologie : le MIGS ».

    L’inspiration fondamentale

    À la lumière de plusieurs témoignages, il m’est apparu que l’orientation donnée à la sexualité humaine, en lien avec l’expérience érotique et spirituelle, ne répondait pas nécessairement aux besoins de la personne en évolution et qui cherche, d’une façon ou d’une autre, à croître et à se réaliser.

    L’être humain veut, fondamentalement, vivre dans le respect des valeurs propres à l’amour pour créer, se compléter et se prolonger, ainsi que pour établir des relations où apparaît l’essence même de son humanité. Bon nombre d’individus m’ont exprimé leur désorientation, leur douleur, leur déception devant les pratiques sexuelles problématiques adoptées sur les conseils d’orienteurs, de guide spirituels et de thérapeutes.

    Plusieurs avouent s’être sentis prisonniers de leurs pulsions sexuelles et ont cherché de l’aide. Ils étaient motivés par leur soif d’amour et par le désir de se réaliser comme personne, comme hommes et femmes en croissance et appelés à être féconds, à engendrer et à créer. Ces cris m’ont incitée à évaluer les effets de la « révolution sexuelle » et de l’absence d’authenticité dans l’expérience affective et spirituelle. J’ai proposé alors une nouvelle avenue pouvant répondre aux besoins de la personne désireuse de croître et de s’unifier davantage.

    Voici un autre paragraphe que l’on peut lire un peu plus loin dans le même chapitre :

    C’est en jetant un regard sur cette époque dite « d’éclosion sexuelle » et sur ses conséquences que je me suis sentie appelée à travailler à la fondation d’un institut. Lors de mes investigations, j’ai tenu compte d’un ensemble d’expériences pour mieux cibler les disciplines nécessaires à la mise sur pied d’un centre d’intervention.

    Le modèle d’intervention globale propose d’unifier deux aspects qui, depuis des siècles, sont en discordance. L’aspect érotique et l’aspect spirituel sont encore considérés comme incompatibles. Nous savons que ce dilemme engendre des conflits intérieurs et des malaises profonds. Durant des siècles, l’érotisme a été réfréné et parfois même annihilé pour faire place à la dimension spirituelle. Avec l’avènement de la postmodernité, l’aspect spirituel a été mis de côté pour faire place à la « célébration érotique ». L’opposition entre ces deux éléments a profondément marqué l’éducation sexuelle et continue à susciter de l’ambiguïté…

    Marie-Paul Ross à l’émission « Bonheur total »


    Journée de ressourcement à Nouveaux Espaces

    Montréal

    le 21 mai 2011 de 9h30 à 16 heures

    Soeur Marie-Paul Ross, sexologue

    « L’énergie Sexuelle comme source et nourriture de la vie spirituelle »


    Document pdf  ICI…

     
  • Bernard Jean 22 h 00 mi le 25 December 2009 Permalien | Réponse
    Tags : inceste   

    L’inceste 


    Origine de l’image >>

    Origine du texte >>

    L’enfant est incesté quand il lui est proposé par un adulte de confondre tendresse parentale ou familiale avec désir sexuel.

    La mise en place de l’inceste nécessite un ensemble d’ingrédients indispensables à son développement funeste.

    les liens familiaux
    les non dits
    le silence
    la honte
    la peur
    le secret

    Parole et secret.

    L’inceste représente le secret des secrets tant son existence est socialement prohibée et tabou.

    De la place de l’abuseur, la parole est meurtrière quand elle se situe dans une relation de séduction de l’adulte et de complicité imposée à l’enfant « toi et moi sommes amoureux, tu es ma princesse, notre amour est merveilleux mais il ne faut pas en parler à maman, elle ne comprendrait pas, c’est notre secret, promets moi ». Par amour pour son parent, l’enfant promet. Il est pris au piège. D’autant qu’intuitivement il sait que la révélation provoquerait des dégâts familiaux. Et il se tait se faisant le gardien infaillible d’un secret qui va le détruire inéluctablement le conduisant à la mort psychique.

    De la place de l’abuseur, la parole est encore meurtrière quand elle menace l’enfant de tous les enfers – « si tu parles, je tue ta mère ou je te tue. Si tu dis à ton père, il te tuera. Si tu dis à l’école, à tes copains, papa et moi irons en prison, tu iras à la DDASS ». Autant de menaces et de chantages affectifs qui condamnent inexorablement l’enfant au silence, un silence dont la violence va se retourner contre lui sous forme de symptômes physiques et psychiques.

    L’abuseur agit en cachette et arrache à l’enfant sous forme de gentillesse ou de pressions physiques et psychologiques l’assurance qu’il gardera le secret.

    L’enfant est piégé.

    De la place de l’enfant, la parole est dangereuse. Elle menace l’ordre et la cohésion familiale. L’ordre car l’enfant incesté prend la nouvelle place qui lui est attribuée par un adulte incestueux qui vient le confondre avec l’amant ou la maîtresse qu’il n’a pas su aller chercher hors du cercle familial. Déplacé l’enfant quitte la triangulation familiale normale père-mère-enfant pour entrer dans un « triangulaire conjugal », facteur d’angoisse, dont il devient membre et dont il se sent acteur, coupable et responsable.

    Propulsé dans une place d’adulte, il perd sa place symbolique dans sa fratrie et se retrouve l’égal abusé de ses parents. En réalité, il n’a plus de place et ses parents perdent la leur, repères fiables, guides et garants de sa construction physique et psychique. Il entre en errance.

    Mutique l’enfant préserve la cohésion familiale de l’éclatement que provoquerait, le croit-il, la révélation de son lourd secret. Il deviendrait le bras destructeur d’une famille unie dans le silence au risque de la perte et de l’abandon. Il est ficelé par la peur et la honte.

    En quelques mots tout est dit hormis que l’enfant n’est jamais responsable de l’inceste. Or il porte la faute de cette déviance comme s’il l’avait recherchée, appelée ou n’avait pas su l’empêcher. Il se sent coupable et nourrit de tels sentiments de honte qu’il va trouver l’énergie optimum pour cacher l’adulte défaillant au risque de son propre équilibre.

    Une prise de conscience des traumatismes qu’il a vécu enfant va aider l’adulte qu’il est devenu  à se dégager des emprises physiques et psychologiques subies pour se dégager de son passé, intégrer le traumatisme et s’approprier sa propre vie.

    Quand se faire aider ?

    Quand vous ne vous sentez plus en mesure de conduire votre vie de façon efficace et harmonieuse.

    Quand vous éprouvez un profond sentiment de solitude. Il est durable et résiste aux situations qui vous mettent en relation avec des amis, vos proches. Vous vous sentez rejeté.

    Quand vous souffrez moralement et/ou physiquement. Vous éprouvez des sentiments violents de peur, d’angoisse, d’irritation, de colère, des idées suicidaires. Vous pleurez souvent. Vous vous sentez jugé par autrui et vous portez sur vous des jugements sévères et réducteurs.

    Quand vous signez des passages à l’acte. Vous quittez votre conjoint, votre domicile pour revenir et repartir et revenir incessamment. Vous vous alcoolisez, vous jouez trop d’argent aux jeux de hasard. Vous êtes violent dans vos mots et vos comportements avec votre entourage familial et /ou social. Vos comportements sexuels vous semblent inadaptés à vos choix de vie. Vous rencontrez trop de situations conflictuelles…

    Quand vous avez des difficultés relationnelles et souffrez d’une mauvaise intégration dans votre milieu familial, professionnel, social.

    Quand vous sentez que vous avez besoin d’aide et qu’aucun de vos amis ou de vos proches ne vous est secourable.

    La suite ici >>

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler
%d blogueurs aiment cette page :