Tagué: guerre Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Bernard Jean 8 h 48 mi le 10 May 2014 Permalien | Réponse
    Tags : guerre, ,   

    Gagner la guerre sans combattre selon Sun Tzu 


    art de la guerre

    « Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer 100 batailles sans jamais être en péril. Qui ne connaît pas l’autre mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite. Qui ne connaît ni l’autre ni lui-même, perdra inéluctablement toutes les batailles. »

     
    • Saint Jalmes Sylvie 0 h 07 mi le 12 mai 2014 Permalien | Réponse

      Bonjour
      Merci pour vos articles et photos, de très grande richesse pour l’âme et le coeur.
      Cordialement
      Sylvie Saint Jalmes

    • Rose 5 h 34 mi le 16 mai 2014 Permalien | Réponse

      Bonjour ,

      Malgré la connaissance de ces thèmes , il est utile de relire les contenus que vous nous proposez.
      Merci pour le choix et la qualité de ces derniers.
      A bientôt sur votre blog

  • Bernard Jean 0 h 58 mi le 15 March 2011 Permalien | Réponse
    Tags : chine, guerre, ,   

    Catastrophe naturelle ou artificielle ? 


    Depuis plusieurs jours je me pose la question concernant le tremblement de terre au Japon et le tsunami le 11 mars 2001.

    Je trouve particulièrement curieux cette date du 11 mars 2011. Je vois là comme un signe en lien avec le 11 septembre 2001. Il y a eu aussi les attentats de Madrid un 11 mars 2004. Nous savons tous maintenant que les attentats du 11 septembre 2001 et ceux du 11 mars 2004 étaient des évènements organisés, dans le but de faire passer certaines lois.

    Nous savons aussi que le tremblement de terre de Haïti du 12 janvier n’était pas naturel, mais fabriqué volontairement à cet endroit. Nous savons que le tremblement de terre en Chine du 12 mai 2008 n’était pas naturel.

    Nous avons donc le 11 mars 2011, un tremblement de terre de force 9 et un tsunami redoutable qui vont mettre le Japon en grandes difficultés: les centrales nucléaires sont arrêtées, les raffineries sont arrêtés, les usines sont arrêtés, les autoroutes sont réservées aux équipes de secours, des réacteurs peuvent exploser et des milliers de personnes peuvent être contaminées. La catastrophe de Tchernobyl avait provoqué 900 000 décès. L’Union soviétique avait envoyé sur Tchernobyl 600 000 « liquidateurs ». Les centrales nucléaires japonaises supportent des tremblements de terre, mais ne sont pas protégées des tsunamis car elles sont construites au bord de l’océan car elles utilisent l’eau de mer dans le circuit de refroidissement pour réduire le coût d’exploitation. Il faut 60 000 m3 à l’heure pour réguler la température d’un réacteur. Le problème actuel est de refroidir le coeur du système, car même à l’arrêt il faut 15 jours pour faire descendre la température. La vague de 10 mètres a perturbé le système de refroidissement. Il est surprenant de constater une implantation des centrales au bord de la mer dans une région ou les tremblements de terre sont fréquents et où les tsunami sont fréquents. Pourquoi de choix ? Pourquoi les circuits de refroidissement sont en panne par manque de courant ? Pourquoi des groupes électrogènes de sécurité sont absents ? Comment se fait-il que des groupes de secours mobiles ne soient pas encore sur les lieux pour alimenter les pompes et refroidir le réacteur ?

    La ville de Tokyo avec ses 30 millions d’habitants va recevoir les retombées radioactives à cause des explosions de la vapeur d’eau qui sous pression à haute température fabrique un mélange gazeux explosif d’oxygène et d’hydrogène radioactif. Pourquoi le Japon est touché maintenant un 11 mars 2011, je me pose la question. Nous ne pouvons pas savoir actuellement si cette catastrophe est naturelle ou artificielle, mais il est important de se poser la question. Il faut savoir que les techniques pour provoquer ce type de catastrophe existent depuis longtemps.

    Pourquoi au moment où les pays arabes se soulèvent ? Pourquoi la guerre en Libye passe de ce fait au deuxième plan ? Toucher l’énergie nucléaire permet de relancer l’exploration du pétrole et des gaz de schiste. Au niveau politique cela va modifier les élections en Europe et notamment en Allemagne et en France. Tous les conflits sur Terre actuellement sont centrés sur le pétrole et l’énergie (Afganistan, Irak, Iran, Tunisie, Maroc, Algérie, Egypte, Libye…). Si l’énergie nucléaire est remise en cause, les prix du pétrole et du gaz ne peuvent que monter et les champs de maïs seront de plus en plus exploités pour fabriquer de l’éthanol. Si la filière nucléaire est remise en cause, le Japon va devoir acheter son énergie, la France également, le temps de développer d’autres technologies. Donc nous pouvons imaginer que cette catastrophe qui paraît naturelle peut en fait cacher des stratégies de pouvoir et de contrôle des pays par l’énergie. Une guerre commerciale entre les fabricants de centrales et les producteurs de pétrole. La seule solution est la décroissance pour rapidement se passer de l’énergie nucléaire et de se passer aussi du pétrole en réduisant nos besoins et en vivant autrement, nous n’avons plus le choix. Ne serait-il pas raisonnable de prévoir l’évacuation du Japon sur les territoires Russe proche au lieu d’attendre la catastrophe nucléaire inévitable depuis le 11 mars. Je pense que les dirigeants ne savent pas comment déplacer 150 millions de personnes en si peu de temps.

    Une catastrophe de ce type permet d’intervenir sur le terrain comme à Haïti, pour soit disant apporter de l’aide. Des porte-avions américains sont en attente au large, la septième flotte américaine a modifié sa position en fonction des nuages radioactifs et des vents. Les USA disposent sur le territoire japonais de bases militaires avec 40 000 soldats.

    Le Japon est face à la Chine, les USA sont en guerre en Afganistan, en Irak. Nous voyons donc un encerclement de la Chine. La Chine a besoin pour son développement de plus de 10% par an de beaucoup de pétrole, beaucoup d’électricité et de beaucoup de matières premières. Les perturbations dans les pays arabes et en Afrique bouleversent tous les contrats.

    Donc si tout ceci n’était que les phases d’un plan pour contrôler la Chine. Je me pose la question. J’aurais tendance à penser après 3 jours de réflexions que tout ce qui se passe au Japon, n’est pas complètement naturel.

    Soixante-cinq réacteurs nucléaires sont ainsi actuellement en cours de construction sur la planète, dans 15 pays, dont 27 en Chine, 11 en Russie et 5 en Corée du Sud. Les pays émergents se bousculent aussi au portillon. Rien qu’au cours du dernier mois, dix-sept pays ont déposé un dossier auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique pour construire leurs premières centrales. Parmi eux, le Chili, pays abonné aux séismes, ou le Bangladesh, victime de fréquentes inondations. Au total, selon la filière, le potentiel de nouvelles centrales dans le monde était estimé entre 200 et 300 entre 2010 et 2030. 62 réacteurs sont en cours de construction dans le monde : 27 en Chine, 10 en Russie, 5 en Inde, 5 en Corée du Sud. En France le projet de réacteur EPR à Penly doit être autorisé, ou pas, avant mars 2012. Aux USA pour la production de l’électricité, le nucléaire ne représente que 20%, pour la France c’est 80 %, pour le Japon c’est 40% et le Japon est le troisième producteur au monde d’électricité à partir du nucléaire. Les USA voulant garder leur première place ne peuvent que bloquer le développement du nucléaire dans le monde.

    Voici une vidéo qui témoigne des possibilités de modifier le climat déjà lors de la guerre du Vietnam. Les armes pour modifier le climat existent, elles sont utilisés constamment.

    Nous voyons très bien que les luttes de pouvoir des états jouent maintenant avec les vies humaines pour défendre des multinationales avec des coups de bélier de plusieurs centaines de milliards de dollars pour déclencher des peurs et manipuler des populations entières (famines, pénuries, guerres, catastrophes, épidémies, spéculations, immigrations). Depuis le début de la semaine, les grands groupes cotés à Tokyo ont perdu dans les 720 milliards de dollars en valeur.

    L’avenir de la voiture électrique repose, notamment en France, sur le faible coût de production de l’électricité nucléaire. Le terrible accident à la centrale de Fukushima risque-t-il de remettre en cause les choix stratégiques des groupes automobiles, qui comme Renault, sont les plus impliqués sur ce terrain? La Chine et le Japon sont en avance sur la fabrication des voitures électriques. De nombreux brevets sont déposés par la Chine. Le blocage de la filière nucléaire porte un coup d’arrêt aux développement de la voiture électrique.

    la question de fond posée par le nucléaire est : « Sommes nous prêts à revoir notre modèle de société de consommation? ».

    Bernard Jean

     
    • Eric 6 h 21 mi le 15 mars 2011 Permalien | Réponse

      Les centrales nucléaires qui éprouvent des difficultés à l’heure actuelle ont été construites par General Electric, une compagnie américaine.
      On peut affecter le climat mais pas les séismes… les catastrophes naturelles comme celle qui s’est produite au Japon se sont produites plusieurs fois dans le passé : San Francisco en 1906, Lisbonne en 1755, pour ne nommer que ces exemples. Les continents sont situés sur des plaques tectoniques qui reposent elles-mêmes sur un manteau de magma en constante évolution.
      Ce n’est pas la géopolitique qui influence la géologie, mais l’inverse.

    • Eric 13 h 59 mi le 15 mars 2011 Permalien | Réponse

      La technologie existe pour intervenir au niveau des plaques? Pouvez-vous me montrer des infos à ce sujet? Car on n’est incapable encore aujourd’hui de prédire les éruptions volcaniques ou les séismes. Comment voudriez-vous prédire les effets de secousses contrôlées? Savez-vous combien d’énergie est relâchée dans un séisme de magnitude 8,9?
      Chavez n’a jamais émis l’hypothèse d’arme sismique. C’est une station de télévision appartenant à l’État vénézuélien qui en a parlé mais sans grand sérieux.
      Le HAARP est un projet visant à expérimenter dans la ionosphère pour pouvoir améliorer les communications et le mappage du globe. Il n’y a absolument rien de secret à ce projet, n’importe qui peut consulter les résultats des expériences qui sont effectuées à l’aide de deniers publics. Qui plus est, on peut y entrer sans problème sans « security clearance ».
      Donc, le séisme récent au Japon est un catastrophe naturelle, comme celle qui a dévasté San Francisco, le Chili, le Portugal, etc.

      • Bernard Jean 14 h 16 mi le 15 mars 2011 Permalien | Réponse

        Voici une vidéo de Chavez :

        Mon article est de posé la question et de voir si vraiment cette catastrophe est naturelle ou non.

    • Eric 15 h 28 mi le 15 mars 2011 Permalien | Réponse

      La vidéo ne montre rien sinon une speakerine australienne. On n’entent pas vraiment Chavez parler. En fait, on n’entend à aucun moment Chavez affirmer ce que vous avez dit plus haut. Donc, ce n’est pas une vidéo de Chavez, c’est un clip de nouvelles où on VOIT Chavez. Le seul lien potentiellement crédible que j’ai trouvé est vers ViVE tv où on a d’abord rapporté que l’exécutif parlementaire vénézuélien affirmait que le gouvernement américain pourrait se servir de la crise en Haïti pour justifier son intervention sur le terrain.
      C’est tout. Chavez n’a aucune autorité sur la géologie ou la tectonique des plaques, c’est un président d’un pays hispanophone avec aucune expertise dans le domaine.
      Je réponds à votre question en disant: cette catastrophe est naturelle, comme tous les autres séismes de cette magnitude qui se sont produits depuis toujours.

      • Bernard Jean 15 h 32 mi le 15 mars 2011 Permalien | Réponse

        Voir cet article :
        http://www.voltairenet.org/article163692.html

        Que savons nous de l’arme sismique aujourd’hui ?

        Durant la Seconde Guerre mondiale des chercheurs néo-zélandais ont tenté d’élaborer une machine à provoquer des tsunamis qui puisse être utilisée contre le Japon. Les travaux furent dirigés par l’Australien Thomas Leech de l’université d’Auckland, sous le nom de code « Projet Seal ». Plusieurs expériences à petite échelle furent réalisées, en 1944-1945, à Whangaparaoa. Elles furent couronnées de succès…

    • Eric 15 h 58 mi le 15 mars 2011 Permalien | Réponse

      En supposant très fort (car il faut vraiment une supposition très lourde de conséquences) que cette machine ait réellement pu avoir les effets prétendu dans ce petit clip qui provient d’un doublage d’une télésérie américaine, quel serait l’avantage de créer un séisme de magnitude 8,9 au large du Japon, et affecter ainsi négativement l’économie mondiale?
      Il est difficile d’accepter que la planète est régie par des forces qui nous échappent et que nous ne pouvons pas contrôler, que cela cause la perte de nombreuses vies humaines, mais telle est la réalité. Encore une fois, il s’agit d’une catastrophe naturelle comme il y en a eu des milliers dans l’histoire de l’humanité, L’explosion du volcan de l’île de Théra il y a 3500 ans a été bien pire que ce séisme et ce tsunami au Japon.

    • Eric 9 h 42 mi le 21 mars 2011 Permalien | Réponse

      Que la Fed soit en faillite depuis le 6 janvier 2011 n’explique en rien le séisme, ni le tsunami.
      Il s’agit du résultat de plusieurs années de politiques financières et économiques complètement déconnectés de la réalité des gens normaux. Provoquer une grave crise au Japon ne ferait qu’aggraver la situation déjà critique puisque le Japon et les États-Unis sont alliés économique.
      Donc il ne s’agit pas d’un début de réponse mais une idée qui arrive de nulle part et qui n’explique rien.
      Comme je l’ai mentionné plus haut, il est difficile d’admettre que des catastrophes naturelles de cette envergure se produisent, mais la géologie nous montre qu’elle se sont produites par le passé et qu’elles n’ont jamais été provoqués artificiellement.
      Je crois que vous devriez commencer à lire un peu sur la géologie et la tectonique des plaques avant de chercher des causes humaines. L’humain est un primate encore bien faible comparé aux forces naturelles planétaires et stellaires.

      • Bernard Jean 9 h 57 mi le 21 mars 2011 Permalien | Réponse

        Je connais la géologie, mais dans le cas présent nous pouvons essayer d’examiner si cette catastrophe est vraiment naturelle.

        Et si le but était justement d’aggraver la situation. Voir ce document :
        http://www.leap2020.eu/GEAB-N-53-est-disponible-Crise-systemique-globale-Deuxieme-semestre-2011-Preparez-vous-a-l-implosion-du-marche-des-Bons_a6074.html
        Crise systémique globale : Deuxième semestre 2011 – Préparez-vous à l’implosion du marché des Bons du Trésor US
        La triple catastrophe qui vient de frapper le Japon (tremblement de terre, tsunami et accident nucléaire) constitue un événement crucial qui va accélérer et intensifier la crise systémique globale, et en particulier le processus de dislocation géopolitique mondiale. L’ampleur des destructions, le choc direct sur les infrastructures énergétiques de la troisième (ou quatrième économie de la planète (9)), la gravité des accidents dans les centrales nucléaires (10), constitue l’un de ces chocs majeurs auquel le système international actuel n’est plus capable de résister comme nous l’anticipions dans le GEAB N°51 (« 2011 : l’année impitoyable »).
        Ces anticipations n’intègrent évidemment pas le scénario de catastrophe ultime qui verrait la région de Tokyo massivement contaminée par la radioactivité suite à une fusion explosive d’un des réacteurs de la centrale de Fukushima (21). Une telle situation conduirait, à l’image de ce qui est arrivé à Tchernobyl, à créer une zone d’exclusion touchant cette région où habitent plus de trente millions d’habitants et qui est au cœur de flux planétaires essentiels, et entraînerait une catastrophe humanitaire sans précédent historique et une disruption immédiate des marchés économiques, financiers et monétaires mondiaux. Il n’y a tout simplement pas de « plan B » à un « arrêt brutal » du nœud global que constitue Tokyo et sa région.

        En souhaitant que cette situation extrême ne se réalise pas, notre équipe estime que le choc déjà avéré va donc se traduire par une aggravation brutale de la crise systémique mondiale et que le marché des Bons du Trésor US en sera la première grande victime collatérale dès le second semestre 2011 comme nous l’analysons en détail dans ce numéro du GEAB. Le pire n’est heureusement pas certain, mais le très grave ne fait en revanche plus de doute.

        Voir aussi cette vidéo :

    • BREYSSE Alexandre 5 h 20 mi le 27 mars 2011 Permalien | Réponse

      En faite si c’est la Fed qui créer l’argent et que c’est la Fed qui ne pouvait plus produire d’argent de valeur ( lire le livre sur la création d’argent ) Alors effectivement c’est très bénéfique ce qui vient d’arriver car rarifer l’énergie c’est augmentation des prix et la la Fed peut récupérer assez d’argent pour ne pas sombrer en bankrout ! http://www.youtube.com/watch?v=ZPWH5TlbloU

c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler
%d blogueurs aiment cette page :