Des loups qui changent le cours des rivières

Mais le plus intéressant, c’est que les loups ont changé le comportement des rivières.

Elles ont commencé à serpenter moins. Il y avait moins d’érosion.
Les courants ont rétréci, des mares et étangs se sont formés, créant un habitat idéal pour la faune. Les rivières ont changé en réponse aux loups parce que les forêts régénérées ont stabilisé leurs bancs, qui s’effondrent moins.

Les cours d’eau se sont stabilisés : en chassant le cerf de certains endroits et favorisant l’installation de la végétation dans la vallée, le loup participe à la lutte contre l’érosion des sols.

Ainsi, les loups, en petit nombre, ont transformé non seulement l’écosystème du Parc National de Yellowstone mais aussi sa géographie physique.

Publicités