Voici l’horticulture extrême !

nc13bRz

Mettez de côté la haie de cèdre taillée au ciseau
et les pétunias engraissés au 20-20-20.
Rangez la salopette et le chapeau de paille.
Oubliez vos idées reçues concernant le jardinage.

Voici l’horticulture extrême!

Force est d’admettre que le jardinage traditionnel, tel que pratiqué par plusieurs baby boomers, a démontré ses limites. Les jeunes générations n’ont pas le même intérêt que leurs ainés pour les grandes plates-bandes de rosiers manucurées et les haies de cèdre parfaitement taillées, elles préfèrent les plantes comestibles cultivées de manière plus informelle. Cette image autrefois sympathique du jardinier en salopette coiffé d’un chapeau de paille est vieillissante et ne correspond plus au marché actuel, qui est en croissance constante. En effet, les statistiques démontrent que les nord-américains achètent plus de plantes que jamais et s’intéressent toujours davantage au jardinage. Toutefois, qu’ils soient jeunes ou plus âgés, les gens pratiquent maintenant l’horticulture d’une façon radicalement différente de ce qui se faisait il y a à peine une décennie.

Plus de 50 % de la population mondiale vit actuellement en milieu urbain. Comme les terrains sont exigus et les condos de plus en plus populaires, les jardiniers doivent trouver des façons ingénieuses pour arriver à cultiver des végétaux dans des endroits des plus inusités – sur les balcons et les toits comme sur les murs. On peut assurément les qualifier de jardiniers de l’extrême. Ainsi, l’horticulture extrême est une nouvelle façon de cultiver les végétaux comestibles et ornementaux, utilisant des technologies imaginatives et surprenantes. Il ne s’agit pas nécessairement de techno d’avant-garde, mais plutôt d’une vision d’une horticulture urbaine utilitaire, axée sur la récupération et le recyclage, répondant aux défis alimentaires et environnementaux de demain. L’horticulture extrême est une façon à la fois originale et étonnante – parfois carrément déconcertante – de cultiver des plantes là où normalement la nature ne le permettrait peut-être pas… Qu’on la pratique sur un toit au coeur d’un centre-ville ou dans un jardin communautaire de banlieue, l’horticulture extrême contribue à faire de nous des êtres humains plus créatifs, donc meilleurs!

Chaque semaine, j’aurai le bonheur de partager avec vous ma passion pour l’horticulture, particulièrement celle qui relève de l’extrême. Que ce soit des nouvelles idées inspirantes pour l’aménagement de votre jardin, des techniques horticoles originales et créatives ou encore des plantes aux caractéristiques étonnantes qui sortent vraiment de l’ordinaire, je vous présenterai chaque fois un aspect insoupçonné du jardinage, qui vous fera sans doute dire que extrême est un bien formidable qualificatif! Origine du texte…