La décroissance : une alternative socioéconomique viable?

Dans notre monde contemporain, la croissance économique est un dogme intouchable à l’aune duquel on mesure l’état de l’économie : s’il y a croissance, elle est en santé, mais si elle diminue, on parle alors de crise économique. Or, depuis quelques années, des économistes et militants sociaux proposent que la vraie santé économique, sociale et écologique passerait d’abord par une décroissance économique. S’agit-il d’une orientation viable? À quoi ressemblerait une société qui ne serait pas fondée sur la croissance? Quelles sont les limites et les contradictions d’une telle approche?

À Québec
Lundi 3 octobre 2011, de 19 h à 21 h 30
Centre culture et environnement Frédéric-Back
870, avenue de Salaberry, salle 322-324

avec:
• Yves-Marie Abraham, sociologue, professeur aux HEC de Montréal;
• François L’Italien, doctorant en sociologie à l’Université Laval et membre du Collectif d’analyse de la financiarisation du capitalisme avancé (CAFCA);
• Louis Marion, philosophe et coauteur de Décroissance versus développement durable (Écosociété, 2011).

Contribution suggérée : 5 $
Renseignements: http://www.cjf.qc.ca/soirees_relations ou Agustì Nicolau: 514-387-2541, # 241 / anicolau@cjf.qc.ca

Advertisements