Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation

Jacqueline Lagacé aux éditions FIDES

Écoutez l’entrevue radio de Jacqueline Lagacée avec Isabelle Maréchal ici.

Son site web

Origine du texte >>> ICI 

Alors qu’elle lutte contre l’arthrite/arthrose qui la fait souffrir sévèrement et la prive presque entièrement de l’usage de ses doigts, Jacqueline Lagacé découvre le régime hypotoxique du docteur Seignalet. Estimant n’avoir plus rien à perdre, elle décide de le suivre. Les résultats sont spectaculaires. En dix jours, la douleur a disparu et en seize mois, elle recouvre totalement l’usage de ses doigts. Elle constate parallèlement des améliorations sensibles dans les articulations de ses genoux et de sa colonne vertébrale, qui étaient affectés par de l’arthrose symptomatique depuis plusieurs années. Il n’en faut pas davantage pour que cette scientifique se plonge dans la lecture des articles de plus en plus nombreux qui paraissent — dans le monde anglo-saxon, notamment — sur l’alimentation en relation avec les différentes maladies d’inflammation chronique. Ayant rassemblé une abondante documentation, elle se consacre à l’écriture d’un livre « pour informer, écrit-elle, ceux qui souffrent de douleurs chroniques que des changements dans leur alimentation pourraient leur permettre d’éliminer leurs douleurs et leur redonner une qualité de vie qu’ils ne croyaient plus possible ».

De 1986 à 2003, Jacqueline Lagacé, Ph. D., a partagé son temps entre la direction d’un laboratoire de recherche en microbiologie et immunologie, la direction de thèses et l’enseignement de l’immunologie et de la microbio­logie aux 1er, 2e et 3e cycles universitaires à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Auteure de quelque 35 articles scientifiques publiés dans des revues internationales avec comités de pairs, elle a également présenté plus de 50 communications dans des congrès scientifiques nationaux et internationaux. Lire la suite …

Documents complémentaires :

Les aliments guérissent-ils? sur Canoe.ca

Jacqueline Lagacé est l’exemple typique de la scientifique qui côtoie de près la maladie, devient son propre cas clinique et pousse les recherches jusqu’au point de trouver de nouvelles solutions. Elle publie un ouvrage dans lequel elle affirme que oui… Certains aliments peuvent soulager la douleur. Lire la suite …

Six remises en question…

Le lait d’origine animale entraîne une augmentation des glycotixines. Le remplacer par d’autres boissons comme le lait d’amende ou de riz brun.

Les céréales, comme l’avoine, le blé et le seigle, sont difficilement digestibles par nos enzymes. Les remplacer par le riz, le sarrasin, le sésame ou le quinoa. Privilégier le pain de riz brun. «Il en existe de très bons comme le pain ELPETO ou le GLUTINO», selon Jacqueline Lagacé.

Le soya peut diminuer le risque de cancer du sein d’une façon modeste, selon des études rapportées par l’auteure. «Si les Japonaises développent moins de cancer du sein, c’est que le soya, là-bas, est fermenté et il contient de bonnes bactéries», explique Jacqueline Lagacé. Remplacer le soya qui ne contient pas ces enzymes par un soya fermenté.

Le sel est bon pour la santé, nous avons besoin de minéraux. Or, il faut choisir le bon. Remplacer le sel raffiné par du sel brut ou le sel de l’Himalaya.

Certains fromages contiennent beaucoup de glytoxines, surtout ceux à base de protéines de lait. Les remplacer par des fromages de lait cru.

Les huiles raffinées, donc celles qui ont été chauffées, sont à proscrire. Les remplacer par des huiles vierges utilisées crues. Si elle doit être chauffée, choisir une huile qui résiste à la chaleur, c’est le cas de l’huile de pépins de raisins.

Source : Jacqueline Lagacé : Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation.

Publicités