Une fibre naturelle à découvrir : le lin

La peau est l’organe de l’homme le plus important. Nous pensons à la qualité de la nourriture pour nourrir le corps, mais nous oublions de prendre soin de la peau. Il est possible de faire attention à la qualité des savons, de supprimer le contact de la peau avec des fibres synthétiques, de favoriser la laine, le coton biologique et le lin. Faire attention ensuite aux lessives qui peuvent irriter la peau par l’intermédiaire des vêtements. La peau doit rester souple et doit permettre d’évacuer les déchets par la transpiration.

LA PEAU EST UN RÉGULATEUR THERMIQUE

La peau participe à la régulation de la température corporelle par son pouvoir isolant. La sudation et la dilatation ou la contraction de ses vaisseaux en fonction de la température extérieure aident à maintenir une température corporelle constante

Le lin et l’écologie

Le lin cultivé (Linum usitatissimum) est une plante annuelle de la famille des Linaceae cultivée principalement pour ses fibres, mais aussi pour ses graines oléagineuses. Les fibres du lin permettent de faire des cordes, du tissu, ou plus récemment des charges isolantes pour des matériaux de construction. Les graines sont utilisées pour produire de l’huile de lin pour l’industrie de l’encre et de la peinture, pour la consommation humaine et animale, à cause de sa richesse en oméga 3.

Le lin est une des rares fibres textiles végétales européennes. Elle a la particularité d’être une fibre longue (plusieurs dizaines de centimètres), par rapport aux fibres courtes (coton, chanvre) ou moyennes (laine).

wikipedia.org

Le lin est le champion des fibres écologiques !

Pendant sa croissance au champ :

Sa culture demande très peu d’engrais, le lin sait utiliser toutes les ressources naturelles du sol et, comme pour les meilleurs vins, il n’a pas besoin d’irrigation. De plus, les liniculteurs utilisent très peu de pesticides et d’herbicides. Pour exemple, il demande 5 fois moins d’intrants (engrais et pesticides) que le coton.

Pendant ses transformations :

Pendant les différentes étapes de transformation pour passer de la plante au tissu, le lin respecte l’environnement. Le rouissage à terre se fait de façon naturelle, grâce aux bactéries du sol, à la pluie, sans autre besoin en énergie que celle de la lumière. De plus, après ramassage, la terre est propre et sans déchets laissés au sol.
Durant toutes les opérations industrielles (teillage, peignage, filage, tissage), l’activité est mécanique et non polluante, sauf la poussière qui est aspirée. Ce n’est qu’au moment des teintures ou des traitements spéciaux (pour rendre les tissus plus doux ou moins froissables) qu’il est nécessaire de prendre des précautions. C’est ainsi que les industriels font particulièrement attention aux eaux utilisées et les traitent avant de les rejeter.

Rien ne se jette, tout est utile ou recyclé !

Le lin ne produit pas de déchets, toute la plante est utilisée. Tous les constituants de la plante sont biodégradables, les produits fabriqués à partir de la plante de lin sont donc aussi biodégradables.

Le lin contribue à l’agriculture durable.

Origine du texte >>>

Les Bienfaits du Lin

De nombreuses études ont été faites sur les rapports du LIN et de l’être humain.

SUR LE SOMMEIL :

Il a été prouvé que la qualité du sommeil peut être influencée par l’utilisation de draps en LIN plutôt qu’en coton. On dort mieux et plus profondément dans des draps en LIN, l’humeur est meilleure au réveil.

BIENFAITS SUR LA PEAU :

Le LIN favorise le bien-être thermique de l’organisme.
Il régularise plus rapidement, il ne provoque pas d’irritation.
Les chaussettes et les gants en LIN sont précieux en cas de forte transpiration car il protège l’épiderme et contrôle la régulation thermique.
La tension musculaire des sportifs diminue s’ils portent des combinaisons en LIN.

TRAITEMENT DE BEAUTE :

Pour le visage, une serviette en LIN (ou un mouchoir en LIN) n’irrite pas et est dotée de propriétés anti-allergiques et anti-bactériennes.

Le LIN s’avère être la fibre la plus agréable au toucher et par conséquent, la plus appropriée à assurer la détente et le bien-être physique et psychique.

Le LIN est très agréable à porter, il est frais, confortable, c’est le textile de l’été.

Le LIN est anallergique
Il a été prouvé que des médications effectuées à l’aide d’un tissu de Lin accélèrent la guérison de certaines maladies de peau

Le LIN est un « anti-stress »
Une expérience scientifique a permis d’affirmer que la température et la tension musculaire diminuent quand les individus étudiés portent des combinaisons de LIN. Le LIN est donc la fibre la plus appropriée pour assurer la détente et le bien-être psychique et physique.

Le LIN favorise le sommeil.
Suite à des études menées par de nombreux chercheurs, la preuve a été faite scientifiquement que le sommeil est plus réparateur dans des draps en LIN. Le sommeil est plus profond, le temps d’endormissement est plus court, le nombre de réveils est moins élevé et les changements de positions sont moins nombreux.

En outre, dans un environnement chaud et humide, on s’endort beaucoup plus vite dans des draps de LIN.

Le LIN est la fibre la plus résistante.
Le LIN est la fibre textile la plus solide qui existe. Il dure longtemps sans se déformer et ne peluche pas.
Plus on lave le linge de maison en LIN, plus il est beau et souple.

Le fil de LIN a un excellent pouvoir isolant.
L’air maintenu par ses fibres en fait un isolant naturel. Ceci explique sa fraîcheur en été et son confort en hiver ; le LIN vit en quelque sorte au rythme des saisons et des corps.

Le LIN est une matière noble.
Symbole depuis toujours d’une véritable élégance, une tenue de LIN acquiert, en se froissant, de la distinction et la touche de classe d’un tissu en bonne place dans les collections des grands couturiers.

Le LIN est respectueux de l’environnement et ce, à deux niveaux :

  • Un bilan a été réalisé et a démontré que le lin était réellement le leader des fibres écologiques.
  • Tout est recyclé et utilisé dans la transformation du lin.

Le LIN est la fibre naturelle qui prend le mieux la teinture.
En effet, bien que le lin soit souvent connu en écru (et c’est dommage), sa capacité à prendre les teintures est peu exploitée.

 


 

Publicités