Se nourrir de lumière, L’expérience d’un scientifique

Broché: 216 pages
Editeur : Aethera; Édition : Triades (14 octobre 2008)
Langue : Français
ISBN-10: 2915804206
ISBN-13: 978-2915804201

Le phénomène est connu depuis longtemps : il a existé et il existe aujourd’hui encore des êtres humains qui sont capables de se passer totalement de nourriture matérielle et de s’alimenter par d’autres moyens.

Par curiosité autant que par intérêt scientifique, Michael Werner, docteur en chimie et directeur dun institut de recherche sur le cancer, a voulu faire cette expérience. Depuis sept ans, il ne mange plus et se sent parfaitement bien. Il continue de travailler normalement. Dans le cadre dun projet de recherche universitaire, il s’est soumis dix jours durant à un contrôle strict, basé sur des mesures scientifiques, dans une clinique.

Ce livre est son témoignage. Son but nest pas d’inciter ses contemporains à ne plus manger, mais de les aider à changer leur manière de penser. En prenant appui sur un cas concret aussi impressionnant, l’auteur veut d’abord contribuer à ouvrir de nouvelles questions en repoussant les limites de nos modèles actuels de pensée.

« L’image matérialiste du monde peut être facilement -réfutée. Mais aujourdhui cela ne suffit plus. On a besoin de la preuve pratique, tout à fait concrète. »
(Michael Werner)

«Je connais Michael Werner depuis maintenant plus de trois ans et j’entretiens un contact personnel régulier avec lui. Je connais sa famille, sa maison, ses collègues de travail, et je l’observe à ces occasions avec un intérêt croissant. Car entre-temps mes questions persistent. Ce qui est irritant chez lui, cest que, hormis le fait qu’il na pas besoin de manger et quil pratique cela de manière conséquente, il est un homme tout à fait normal. Il se nomme lui-même un Monsieur Dupont, consommateur ordinaire. En tant que scientifique pour lequel il existe aussi une dimension spirituelle dans la vie, il est important pour lui de contribuer au changement de paradigme qui, d’après lui, est imminent. Comme il ne cesse de le rappeler, il ne sagit de rien de moins que d’une remise en question radicale de notre trop étroite conception du monde. C’est ce qu’il tente, non pas avec de nouvelles théories, mais avec des faits bruts, avec des phénomènes matériellement vérifiables.»
(Thomas Stöckli)

Extrait du livre :
Contre tout dogme –
Pour une science critique et adoptée à notre temps

Dès le début de ce livre, il convient d’affirmer expressément qu’il ne s’agit pas pour Michael Werner de faire de la propagande pour la «nutrition par la lumière». Dans ses conférences, il répète très clairement :

«Il ne s’agit pas d’arrêter de manger, mais de commencer à penser autrement !»

C’est également le motif de la publication de ce livre. Il s’agit tout d’abord de présenter objectivement un phénomène que nous ne pouvons pas encore expliquer aujourd’hui et qui, de ce fait, est pour nous irritant et provoquant. Il ne s’agit pas de rechercher le «sensationnel» mais de décrire simplement des faits qui sont inhabituels et qui doivent être soumis à notre examen critique.
Le scepticisme scientifique a lui aussi cette attitude, mais il est déterminant d’approcher de nouveaux phénomènes sans le moindre dogme préétabli issu d’une compréhension populaire de la science. Car des dogmes sur lesquels on n’a pas réfléchi régissent pour une grande part le courant dominant de la science, et créent par la suite la conception du monde généralement admise. Il est cependant intéressant de voir comment aujourd’hui les anciennes conceptions du monde sont radicalement remises en cause par les connaissances les plus récentes de la physique, qui explore la matière. Voici à ce sujet ce qu’écrit Hanns-Peter Dürr, professeur de physique :

 

«Nous ne saisissons plus du tout ce qu’est la matière. Cela signifie que non seulement on ne peut plus comprendre l’âme à l’aide de l’image de la matière, mais que c’est la matière qui se comporte à son tour, pour l’exprimer de manière provocante, tout comme l’âme».

Advertisements