Le secret des réussites hors normes

Origine de l’image >>

Qu’ont-ils de plus que nous, ces milliardaires, ces artistes, ces hommes politiques, ces athlètes dont le nom a fait le tour de la Terre ? Un cran en dessous, mais pas très loin, voici tous ceux dont la réussite, sans être absolument hors normes, est exceptionnelle. D’où vient leur succès : de leurs gènes, de leur génie, de la chance, de leur obstination, de leur intelligence ?
Mais qu’est-ce que le génie ? Et de quelle chance parle-t-on ? Celle d’être né au bon endroit au bon moment, ou celle que l’on favorise, justement, par son obstination et son intelligence ? Ou bien n’y aurait-il aucune règle, peut-être même aucune régularité ? Comment se fait-il que certains jeunes surdoués, rassemblant tous les ingrédients d’une réussite éclatante, ne fassent rien de leur vie ? Chaque exemple serait-il un cas d’espèce ?
Sept livres récents, non encore traduits en français, fouillent chacun à sa manière ces questions troublantes

Boris Cyrulnik : La « réussite morbide » est « un bénéfice secondaire de la névrose »

La définition du mot « réussite » dépend beaucoup de son contexte, et les réussites sociale, intellectuelle ou économique ne représentent qu’une partie d’entre elles… Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, qui commente le dossier de Books à ce sujet, elles peuvent dans certains cas se révéler « morbides », conséquences d’un traumatisme non surmonté.

Voir la vidéo de Boris Cyrulnick >>

Advertisements