L’Amour

Origine de l’image >>

© Par Richard Thibodeau, auteur du livre « Votre vie… reflet de vos croyances » Éditions Quebecor et du livre « Au-delà des croyances » du même éditeur.

L’amour est un besoin naturel de tout être humain, même chez ceux et celles qui ont cessé d’y croire. L’amour se construit à partir des sentiments positifs que vous avez face à vous-mêmes, face aux autres et face aux diverses expériences de la vie. La confiance en soi, le plaisir, la joie de vivre, la tendresse, la douceur, la bonté, l’amabilité, l’enthousiasme, le bonheur sont quelques-uns des sentiments positifs propres aux gens en amour.

De nombreuses croyances restrictives peuvent empêcher les gens de s’aimer, d’aimer et d’être aimés. En voici quelques-unes: « s’aimer et s’apprécier c’est être égoïste; les émotions sont un signe de faiblesse; aimer c’est souffrir; les sentiments positifs sont trop beau pour être vrais; pour tout bonheur il y a un malheur; être en amour c’est perdre sa liberté; etc. » Vous pouvez ne plus être en accord aujourd’hui avec ces vieilles croyances restrictives du passé ; cependant, si celles-ci sont encore présentes à un niveau subconscient elles vont se manifester sous la forme de peurs, de blocages et de limitations diverses face à l’amour. Vous serez alors parmi ceux et celles qui croient que l’amour est quelque chose de complexe et de difficile à vivre, alors que ce n’est pas vrai.

La plupart des gens qui « évitent l’amour » essaient « d’éviter des peurs ». Les plus fréquentes sont: la peur de perdre, la peur de l’engagement, la peur de l’intimité, la peur du rejet, la peur de se faire avoir par les sentiments, la peur de ne pas faire le bon choix. Éviter l’amour comme moyen pour éviter des peurs procure « l’illusion » d’une certaine stabilité et empêche l’amour d’être présent dans la vie d’un grand nombre de gens. Chaque fois que le besoin d’amour se fait sentir, les peurs reviennent. Cette situation peut se reproduire durant des années jusqu’au jour où les peurs sont éliminées et remplacées par un plus grand amour de soi. C’est un objectif qui peut facilement être atteint par un changement de croyances. « Je rencontre toujours des hommes qui ont peur de s’engager », dit Denise qui au plus profond d’elle-même a aussi peur de l’engagement. Cette peur étant la raison pour laquelle elle n’attire que des hommes qui ne veulent pas s’engager!

Un autre blocage à l’amour est la dépendance affective. Celle-ci provient de divers systèmes de croyances qui justifient le concept que « l’amour ne peut provenir que des autres ». Le dépendant affectif essaie de contrôler les sentiments des autres pour être aimé. Ce contrôle s’exprime par la soumission ou la domination. Les exigences du dépendant affectif dominant sont parfois si élevées que celles-ci détruisent la relation amoureuse. « Si tu ne penses pas comme moi, dit Jean, tu es contre moi. »; « Tu fais tout pour me faire enrager dit Louise »; etc.

Dans la majorité des relations de couple qui sont un échec, les partenaires ont oublié que la raison initiale de leur alliance était de s’aimer et de développer l’amour dans le partage d’une appréciation mutuelle. Les sentiments positifs et chaleureux du départ ont été progressivement remplacés par des sentiments négatifs tels que la critique, le blâme, le jugement, la colère, le ressentiment, la froideur et l’indifférence..

Si vous ne pouvez pas avoir de sentiments positifs envers vous-même, alors comment pouvez-vous en avoir envers les autres? Si vous ne vous appréciez pas, comment pouvez-vous reconnaître et accepter l’appréciation des autres? Ceux et celles qui ont acquis une « autonomie affective » savent que plus ils ont d’amour de soi, plus il est facile d’aimer et d’obtenir l’amour des autres. Pour être en contact avec cet amour de soi, libérez-vous des croyances restrictives qui maintiennent diverses peurs face à l’amour. Réalisez ceci :  » Moins vous aurez de peurs, plus aurez de l’amour et meilleur sera votre santé ! En effet, des recherches ont démontré que sans amour, la durée de vie est plus courte et les gens sont plus enclins aux maladies. Par contre, les gens en amour ont un meilleur système immunitaire, ils attrapent moins de maladie, ils ont une meilleure santé et vivent plus longtemps. En éliminant vos peurs par un changement de croyances vous faites donc d’une pierre deux coups : vous augmentez votre amour de vous-même et vous améliorez votre santé.

Si vous voulez plus d’amour dans votre vie, apprenez à vous sentir bien à l’intérieur de vous-même. Réalisez que la qualité de vos relations avec les autres est le reflet de la qualité de votre relation avec vous-même. Plus vous avez de sentiments positifs à votre sujet, plus vous en aurez au sujet des autres et plus les autres en auront envers vous. Vos sentiments négatifs peuvent être transformé en sentiments positifs par un changement de croyances. Réalisez que les sentiments positifs et la chaleur humaine sont la clef de la croissance physique, émotionnelle, mentale et spirituelle.

© Par Richard Thibodeau, auteur

Advertisements